Les dix commandements d'une bonne randonnée

Auteur : Oswald#9978 , Le : 28/08/2022 11:42:10 , 21 vue(s)

I - SURVEILLER LA MÉTÉO AVANT ET PENDANT VOTRE RANDO

Nous vous conseillons de vérifier la météo la veille mais également de faire un point le matin même. Préférez des météos locales et croisez si besoin plusieurs sources.
Radars des pluies, impacts de foudre, eventuellement bulletin météo diffusé sur le canal 7-7 RRM®

II - PRÉVENIR DES PROCHES DE VOTRE ITINÉRAIRE DE RANDONNÉE ET HORAIRE ESTIMÉ DE RETOUR

Vous ne prévenez plus vos parents ou vos proches de vos sorties depuis votre majorité. Cette habitude est pourtant une consigne essentielle de la sécurité en randonnée et peut vous être d’un grand secours. Que vous randonniez seul ou en groupe, vous n’êtes pas à l’abri d’un imprévu, d’un accident et de ne plus avoir de batterie ou de réseau sur votre téléphone. Il s’agit bien sûr de scénario catastrophe. Hélas ce genre d’histoire n’arrive pas qu’aux autres.

III - RESPECTER SON RYTHME ET CELUI DES RANDONNEURS DE SON GROUPE

La randonnée est un sport accessible, mais il reste cependant un sport qui mobilise votre énergie. Ménagez-vous en conséquence et respectez le rythme de votre corps.

IV - PRENDRE L'ACROPHOBIE AU SÉRIEUX

La peur du vide est assez commune, l'acrophobie touche quant à elle 2% à 5% de la population.

V - RESTER CONCENTRÉ JUSQU’À LA FIN DE LA MARCHE

Tout comme une grande partie des accidents de la route se font sur des petits trajets connus, c’est à la fin de la marche, lorsque vous approchez de votre but ou que le terrain devient plus aisé, que les accidents surviennent. En effet, la fatigue peut vous rendre moins attentif. Restez bien concentré du début à la fin de votre marche. Pensez à faire des pauses et à correctement vous hydrater et vous alimenter pour recharger vos batteries au cours de votre randonnée. Sur la question du matériel, pensez aux bâtons pour minimiser votre fatigue et avoir le pied plus sûr.

VI - TOUJOURS AVOIR DE L’EAU À PORTÉE DE GOURDE ET DE LA NOURRITURE À PORTÉE DE BOUCHE PENDANT VOTRE RANDONNÉE

Un conseil de sécurité qui semble couler de source ! Que vous soyez plutôt gourde ou poche à eau, n’attendez pas d’avoir soif pour vous hydrater ! Même si la randonnée ne vous fait pas forcément autant suer qu’une séance de course, n’oubliez pas qu’un adulte perd en moyenne 2,5 litres d’eau par jour. Cette eau devra être renouvelée pour permettre à vos muscles et à tout votre organisme de fonctionner au mieux.~Il est donc indispensable de partir avec suffisamment d'eau pour toute la durée du parcours (au moins 1 litre par personne, idéalement 2 litres/personne). Enfin, pensez bien à boire avant, pendant et après votre randonnée pour récupérer au mieux.

N’hésitez pas non plus à emmener des snacks avec vous. Préférez les aliments “secs” qui auront un meilleur rapport poids/énergie. Nous vous conseillons de prendre des barres de céréales complètes ou des fruits secs plutôt qu’une pomme qui prendra de la place et pèsera vite lourd dans votre sac.

VII - SE PROTÉGER DES INSECTES POUR ÉVITER DE SE FAIRE PIQUER PENDANT VOTRE RANDO

La montagne est un milieu peuplé de grands et de petits animaux. Les insectes, même à peine visibles, peuvent causer bien des désagréments. Mieux vaut prévenir !

Les abeilles et les guêpes : à la belle saison, celles-ci s’approchent de vos encas sucrés ou de vos sandwichs. Le mieux est de rester vigilant à chaque bouchée. En cas de piqûre sur un membre, vous devez agir promptement et ôter le dard résiduel, sans écraser ce dernier au risque d’injecter davantage de venin. La manipulation achevée, vous nettoierez la zone et appliquerez au besoin une pommade apaisante. Ce soin est aussi particulièrement utile contre les brûlures de plantes urticantes.

Les moustiques : ils sortent à la tombée du jour et se retrouvent surtout de 600 à 2.200 m environ. Votre parade pour une soirée sans gigoter ? Glisser un roller anti-moustiques dans votre trousse de pharmacie avant de partir. Et au moment de vous coucher, nous vous recommandons un seul geste : zipper la moustiquaire de votre tente !

Les taons : vous retrouvez ces insectes près des alpages et des rivières. Ils vous ont mordu ? Vous ne tardez pas et prenez soin de désinfecter (sans appuyer) la zone avant d’appliquer une crème anti-inflammatoire qui apaise la douleur.

Les tiques : vecteurs de la maladie de Lyme dans certaines régions forestières, ils logent dans les hautes herbes et les zones de fougères. Votre geste prévention : porter un pantalon couvrant, de couleur claire. Vous repérerez ainsi immédiatement une tique qui entame l’ascension de votre jambe. En cas de morsure, il faut retirer la partie plantée sous la peau à l’aide d’un tire-tique. Si la fièvre survient, une visite chez le médecin est de rigueur dès votre retour. 

IIX - S’HABILLER POUR ÊTRE VU SUR LES SENTIERS, PAR TOUS LES TEMPS

Avez-vous pensé à choisir des vêtements voyants ?

En effet, comme vu plus haut, la météo peut vite changer et vous risquez rapidement de ne plus être visible sous la pluie. Vous n’êtes pas à l’abri de croiser un cavalier ou un VTT. Choisissez des vêtements aux couleurs vives ou pourvus de bandes réfléchissantes.

Si le temps est mauvais ou que vous marchez au coucher ou au lever de soleil, équipez vous d’une lampe frontale.

IX - TOUJOURS AVOIR UNE TROUSSE DE PREMIERS SECOURS DANS SON SAC À DOS DE RANDO

Star du matériel de sécurité en randonnée, la trousse à pharmacie doit être toujours présente dans votre sac à dos, même pour des randonnées de quelques heures. 

Présente, mais aussi régulièrement vérifiée pour vous assurer que son contenu soit à jour et prêt à l’emploi.

 

source : https://conseilsport.decathlon.fr/

 

Retour